mercredi 25 novembre 2020

Astro’s Playroom (test)

Notre test Astro's PLayground sur PS5
C’est le premier jeu à être sur toutes les consoles PS5, normal il est pré-installé sur la PlayStation 5ème du nom, mais c’est surtout un vrai coup de cœur qui permet de voir ce que la console nouvelle génération de Sony nous réserve avec sa manette qui va changer notre façon de jouer. On a testé Astro’s Playroom, voici le verdict...

Astro ou la mémoire PlayStation

Pour nous faire découvrir ce que la PS5 a dans le ventre, Astro le petit robot nous emmène au cœur de la console nouvelle génération de Sony. En voyageant à travers quatre mondes qui représentent les éléments techniques qui font tourner la bête (La station climatisante, la jungle du CPU, le circuit SSD et la prairie RAM), Astro nous offre une expérience vidéoludique des plus plaisantes. En optant pour un jeu de plateforme 3D des plus communs, Sony nous offre une expérience hors du commun et réjouissante à souhait grâce à la puissance de sa manette. La DualSense et ses capacités nouvelle génération prouvent que la PlayStation est en train de définir le contour du futur du jeu vidéo. Ce voyage coloré et varié en compagnie du plus sympathique des robots est aussi l’occasion de rendre hommage à PlayStation (toutes consoles et accessoires confondus) qui, depuis 26 ans ne cesse de nous divertir.
L’HISTOIRE
Note 4/5
 

C'est beau à en vibrer

En offrant quatre mondes (articulés autour du hub que constitue la Place du CPU), Astro’s Playground offre une variété de décors qui est mise en valeur par le son, l’image et (surtout) les interactions de la manette. Ces trois éléments donnent vie à ce jeu qui est une véritable démonstration de force de ce que la console peut faire et qui nous font découvrir ce qui rend la DualSense si spéciale. L’esthétisme du jeu est soigné et le level design travaillé pour nous offrir une diversité de mondes. Il est vrai que la difficulté n’est pas au rendez-vous, ce n’est pas le propos du jeu qui, du coup, s’adresse au plus grand nombre. Et que dire d’Astro. On était déjà fan du robot quand celui-ci nous avait présenté le PS VR dans Astro Bot. Sony lui fait reprendre du service et c’est tant mieux. Le géant nippon ne pouvait pas trouver meilleur ambassadeur pour mettre en valeur son dernier joyau.
L’IMAGE ET LE SON
Note 5/5
 

Des nouvelles sensations de jeu

On s’émerveille de chaque mouvement qui prend vie entre nos mains. On ressent la lourdeur de nos pas quand on patauge dans la boue, on ressent les crissements des patins sur la glace et les aspérités de cette dernière. Lutter contre des bourrasques de vent n’aura jamais été aussi réel, ressentir un ressort n’aura jamais été aussi vibrant… Bref les exemples ne manquent pas pour montrer que le gameplay du jeu est efficace. En jouant avec Astro dans sa Playroom, on se dit que l’on peut faire des merveilles, même avec un jeu gratuit, et l’on regrette même qu’il ne soit pas payant, parce que l’on aurait aimé qu’il soit plus long. Clairement, on reste sur notre faim, mais c’est pour mieux découvrir les autres jeux sortis en même temps que la console. On le répète, le gameplay n’a pas vraiment d’enjeu (pas de limite de temps pour explorer les niveaux), sauf celui de se faire plaisir en découvrant de nouvelles sensations de jeu. Il n’est pas vraiment original, car il reprend les codes du genre, on glisse, on saute, on lévite, on tire sur des fils, on explose des capsules gashapon, on ramasse les pièces d’or PS et autres pièces de puzzle. Malgré tout, le jeu nous incite à prendre son temps et apprécier l’expérience. Astro’s Playroom est un feel good game destiné à apprivoiser la bête et on avoue qu’il relève le pari haut la main.
LE GAMEPLAY

Note 4/5

L’AVIS GÉNÉRAL

Parfois, un petit jeu anodin peut s’avérer d’une efficacité redoutable. Parfois, il ne sert à rien d’en faire des tonnes pour faire mouche. C’est le cas d’Astro’s Playroom qui a misé son gameplay sur l’exploitation des spécificités de la manette DualSense : retour haptique, gâchettes adaptatives, reconnaissance de mouvement, pavé tactile et haut-parleur intégré. On peut facilement imaginer que le jeu n’aurait pas eu la même saveur sans ces atouts. L’autre force du jeu, c’est de jouer avec notre nostalgie et notre côté collectionneur. C’est une vraie bonne idée de nous faire revivre l’histoire de la PlayStation avec la traque aux artefacts perdus. Chaque découverte de consoles (que l’on regrette la PS Vita) et d’accessoires qui ont marqué l’histoire de la marque est un plaisir qui renvoie à nos souvenirs de gamers. Astro’s Playroom est donc un savoureux mélange de nostalgie et de nouveautés.
Note 5/5

Notre test Astro's PLayground sur PS5


Pourquoi on aime le jeu

Parce que c’est le jeu idéal pour prendre en main la console et découvrir ses nouvelles fonctionnalités. C’est un beau cadeau que nous fait Sony, surtout que c’est un jeu complet, même s’il est rapide à boucler, mais c’est un condensé de ce que la console propose. On aime le côté nostalgie que nous apporte la collecte d’artefacts et puis il y a Astro. Que ce petit robot est adorablement sympathique et drôle. On ne se fait pas prier pour se laisser embringuer par son aventure vidéoludique au cœur de la PS5.

Astro's Playground sur PS5
> Un jeu Sony sur PS5, déjà dispo.
[Note de la rédac’ : 18/20]

À LIRE AUSSI :   Astro’s Playroom, l’art et la manière de découvrir la PS5  <.  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire