samedi 12 avril 2014

METAL GEAR SOLID V: GROUND ZEROES (test)

Attention, Snake est de retour avec Metal Gear Solid V : Ground Zeroes, la rédac’ a testé le jeu et te livre son verdict…

À chaque nouvelle annonce de sortie d’un nouveau titre estampillé Metal Gear, on est toujours sur un petit nuage. Depuis 15 ans, la franchise signée Kojima régale les gamers de tous poils qui s’immergent dans un univers où l’infiltration règne en maitre. Devenu une véritable référence en la matière, c’est avec impatience que l’on a découvert Metal Gear Solid V : Ground Zeroes, un nouvel opus qui est en fait le prologue de Metal Gear Solid V : The Phantom Pain.

Notre appétit était d’autant plus aiguisé que c’est sur console next gen que l’on allait retrouver Snake et son inimitable aisance à se faufiler entre les ennemis et passer inaperçu quel que soit l’environnement dans lequel ses missions le conduisent.

Bien que Metal Gear Solid V : Ground Zeroes en mette plein la vue, on n’est pas au niveau d’un InFamous Second Son et l’on sent bien que la copie a été bridée pour pouvoir coller à toutes les  consoles. Néanmoins, le titre nous réserve quelques bonnes surprises visuelles, dommage que la qualité soit inégale. Heureusement la bande son (signée Harry Gregson-Williams) est (toujours) là pour rehausser le niveau.

Côté gameplay, celui de Metal Gear Solid V : Ground Zeroes a été revu et corrigé pour proposer quelque chose de nouveau, dans le but de séduire le plus grand nombre de personnes. Ce genre de stratégie fera sûrement grincer les dents des hardcore gamers, mais, comme on aime le répéter, c’est un bien qui permet au plus grand nombre de découvrir le titre.

En plaçant l’action au cœur d’un open world des mieux pensés, le gameplay offre une nouvelle dimension à Metal Gear Solid V : Ground Zeroes. Même si l’infiltration pure et dure a été délaissée au profit de plus d’action, on retrouve vite les sensations éprouvées avec les précédents titres. C’est vrai qu’il est toujours délicat de toucher à ce qui fait l’essence même d’un hit. Dans le cas de Metal Gear, le gameplay est une véritable marque de fabrique. En redéfinissant les préceptes du jeu, c’est une nouvelle ère de la franchise qui s’ouvre à nous.

Et cela tombe plutôt bien puisque Metal Gear Solid V : Ground Zeroes est donc le prologue à Metal Gear Solid V : The Phantom Pain, il permet de présenter en douceur ce qui nous attendra, c’est aussi un bon moyen de se familiariser avec le nouveau gameplay. Rien que pour cela, le jeu mérite bien de s’y intéresser, même si on ne peut que déplorer un titre trop court. On se console en se disant que cela nous met l’eau à la bouche pour le prochain opus !



> Metal Gear Solid V : Ground Zeroes, un jeu Konami sur PS4, PS3, Xone, Xbox, le 20 mars





Graphisme : 17/20
Jouabilité : 17/20
Durée de vie : 13/20
Bande son : 19/20
Note générale : 16,5/20
plus d’infos sur : http://metalgearsolid.com/buygz/



Aucun commentaire:

Publier un commentaire