vendredi 11 avril 2014

PROFESSEUR LAYTON VS PHOENIX WRIGHT : ACE ATTORNEY (test)

Deux grands noms du jeu vidéo sont réunis sur une même aventure pour notre plus grand plaisir. La rédac’ a testé Professeur Layton Vs Phoenix Wright : Ace Attorney et te livre son verdict…

Nécessairement, quand on combine deux licences aussi marquées et puissantes que Professeur Layton et Phoenix Wright : Ace Attorney on se retrouve avec un titre des plus surprenants, dans le bon sens du terme. Nintendo a donc eu la bonne idée de faire rencontrer ces deux figures emblématiques des jeux de réflexion dans une même histoire.

Ce qu’il y a de séduisant dans Professeur Layton Vs Phoenix Wright : Ace Attorney, c’est que les gameplay des deux jeux sont différents, mais terriblement complémentaires : cela permet de varier les plaisirs. On doit donc aider ces deux grands esprits à résoudre une multitude d'énigmes inédites pour faire triompher la vérité et découvrir tous les secrets de la mystérieuse cité médiévale de Labyrinthia !

Aucun changement majeur n’est à signaler dans le gameplay, seules quelques légères modifications, mais ce qui compte avant tout, c’est de faire marcher ses méninges et d’user de son sens de la déduction. De ce côté, on est servi avec toutes les énigmes, plus ou moins difficiles, qui nous sont proposées.

Du côté de Phoenix Wright, il est de retour à la barre. Cette fois, c’est du côté de l’Angleterre qu’il va devoir exceller et montrer toute l’étendue de son art. Le plus fantasque des avocats, n’a pas son pareil pour déstabiliser les témoins et faire en sorte de faire triompher la vérité.

En faisant appel à ces deux as des jeux vidéo, Professeur Layton Vs Phoenix Wright : Ace Attorney gagne en dynamisme du fait des personnages et de leur caractère différent : l’humour yankee d’Ace tranche radicalement avec le côté guidé de Layton. Le mélange des genres et le choc des cultures nous régalent à tout point de vue.

Du côté des graphismes, on prend toujours autant de plaisir à explorer les deux univers surtout qu’ils sont toujours aussi travaillés. On retrouve les styles visuels qui nous ont séduits dans les premiers titres. On est en terrain connu et c’est aussi pour cela que l’on a pris grand plaisir à découvrir le jeu.


> Un jeu Nintendo sur 3DS et 2 DS, le 28 mars.




Graphisme : 18/20
Jouabilité : 17/20
Durée de vie : 17/20
Bande son : 17/20
Note générale : 17,5/20


Aucun commentaire:

Publier un commentaire