samedi 23 avril 2016

Ratchet & Clank (test)


Pour accompagner la sortie au cinéma du film d’animation, le jeu Ratchet & Clank redonne un coup de jeune à la franchise que l’on adore tant. La rédac’ a testé le jeu, voici le verdict…

Ratchet, le Lombax mécano à fourrure, et Clank, le robot sentinelle rebelle, ont contribué au succès de PlayStation dans le monde. Avec un premier titre sorti en 2002 sur PS2 et un succès qui s’est confirmé et amplifié au fil des ans, avec la sortie de 12 titres, ils sont devenus des Stars des jeux vidéo. La France n’a pas été épargnée par la déferlante Ratchet & Clank puisque les jeux se sont écoulés à plus d’un million d’exemplaires et, petits comme grands, se sont régalés des aventures spatiales de ces deux compères vraiment très sympathiques.

Avec la sortie de la PS4, les fans du duo attendaient l’arrivée de Ratchet & Clank sur la console next-gen pour jouer à une aventure HD digne de ce nom. Sony a bien fait les choses en développant un film d’animation (à voir actuellement au cinéma) et en proposant un jeu qui réinvente la franchise, puisque inspiré du film, qui est lui-même est inspiré du tout premier jeu sorti sur PS2.

Il fallait bien cela pour être à la hauteur de la réputation des deux héros, en effet, Ratchet & Clank sont à Sony ce que Mario et Luigi sont à Nintendo : des figures de proue qui évoluent dans un jeu de plates-formes de qualité et des héros aimés par toute la famille. Et c’est bien ça la force du jeu, pouvoir réunir petits et grands pour jouer ensemble est vivre une expérience vidéoludique des plus exaltantes. Sans être réservé aux gamers les plus chevronnés, le jeu est bien ficelé pour tenir en haleine et divertir les joueurs de tous horizons.

Donc, ce reboot fait appel à tous les ingrédients qui ont fait le succès : on court, on saute, on tire sur tout ce qui bouge, on s’équipe d’un arsenal qui ne cesse de se compléter d’armes de plus en plus puissantes et plus délirantes les unes que les autres. Les amateurs retrouveront le redoutable groovitron qui donne aux ennemis une irrésistible envie de se déhancher. À mesure que l’on avance et que l’on acquiert de nouvelles compétences, on peut s’amuser à explorer à nouveau une ancienne planète pour accéder à de nouvelles zones. C’est ce qu’il y a de bien avec Ratchet & Clank, on progresse à son rythme et selon ses envies.

Ratchet & Clank, c’est de l’action, mais c’est surtout de l’humour qui est aussi l’un des facteurs du succès du jeu et qui caractérise l’ambiance rythmée de répliques, qui font mouches, de monstres délirants et d’armes que l’on ne peut trouver que dans un Rachet & Clank.

Mais là où Ratchet & Clank, cuvée 2016, marque le plus de points, c’est sur le plan graphique qui fait honneur à la PS4. Si, en leur temps, chacun des titres de la franchise a bluffé les gamers et ont proposé des environnements détaillés, pour ce nouvel opus, on s’en prend plein les yeux en même temps que l’on se prend une bonne claque. Le talent et la touche Insomniac Games, combinés à la puissance de la PS4, ont permis de soigner (dans les moindres détails) les environnements, les personnages, les armes, les vaisseaux.
> Un jeu Sony sur PS4, le 15 avril. Plus d'informations sur Ratchet & Clank : http://po.st/RatchetClankInfos

Aucun commentaire:

Publier un commentaire