mardi 26 avril 2016

Dead Island - Definitive Collection : Plus d’infos sur la version upgradée


L’horreur de Dead Island refait surface sur les consoles Next-Gen avec une Definitive Collection prometteuse. On t’en dit plus sur les bonnes choses qu’elle réserve…

Pour s’adapter aux consoles Next-Gen, Dead Island revient avec une Definitive Collection qui promet une nouvelle qualité graphique grâce au nouveau moteur graphique de Techland qui permet une amélioration majeure des graphismes et des performances, avec de nombreux effets visuels de pointe :
- Des textures de haute qualité : Les textures du jeu ont été recrées dans une plus grande résolution et le niveau de détail a été amélioré.
- Un nouveau système d'éclairage photoréaliste : Le système d'éclairage du titre d'origine a été grandement amélioré, offrant aux superbes paysages tropicaux un aspect bien plus réaliste.
- Des shaders pour rehausser la qualité des modèles : Grâce à la dernière version du Chrome Engine, l'introduction de nouvelles techniques de shaders basés sur la physique permet de rehausser la qualité des modèles et des objets, et de donner plus de réalisme à la manière dont ils s'adaptent aux différents éclairages.
- Amélioration de la qualité de l'image grâce au filtre anti-aliasing : L'ajout d'un filtre anti-aliasing plus sophistiqué permet aux joueurs sur console d'apprécier Dead Island à sa juste mesure, avec un rendu de meilleure qualité.
- Amélioration des modèles 3D et de la géométrie : Tous les principaux visuels de type géométrique (par exemple, les PNJ et les modèles des personnages) ont fait l'objet d'une amélioration graphique.
- HBAO et effets de flou de mouvement : L'ajout du HBAO (occlusion ambiante basée sur l'horizon) renforce d’avantage la profondeur et le réalisme de l’univers de Dead Island grâce à une meilleure intégration des ombres des objets, tandis que de tout nouveaux effets de flou de donnent à l'expérience de jeu un ressenti plus cinématographique.


> Un jeu Koch Media sur PS4, Xone et PC, le 31 mai.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire