mercredi 5 mars 2014

TOUKIDEN (test)

Plongée au pays des démons colossaux que l’on doit affronter dans un jeu de rôle qui ne manque pas d’action. La rédac’ a testé Toukiden et te livre son verdict…


Ceux qui se sont déjà frottés à Monster Hunter ne seront pas dépaysés par Toukiden. Le jeu développé par Omega Force (les créateurs de Dysnasty Warriors) a repris les codes de la référence en matière de Jeu de rôle / action pour proposer sa propre version qui ne manque pas d’intérêt.

C’est donc à des molosses démoniaques que l’on doit se frotter dans Toukiden. Pour faire ses preuves dans les combats, il faut s’armer de patience et de minutie afin de porter l’estocade fatale. Oui, les monstres sont coriaces, mais c’est ce qui rend le jeu si attractif. Après tout, on n’est pas là pour chasser les papillons, c’est dans le tas qu’on veut foncer pour une bonne partie de baston. Si on devait faire un reproche à Toukiden, ça serait au niveau du bestiaire. Il aurait mérité d’être plus diversifié, mais, dans l’ensemble, on est satisfait du design des monstres qui colle parfaitement à l’ambiance du jeu.

C’est d’ailleurs sur ce point que Toukiden si différencie de Monster Hunter, car l’action se déroule dans un univers fantasy, inspiré du Japon médiéval, qui lorgne franchement sur celui de franchise Dysnasty Warriors. C’est une bonne chose, car l’univers est riche et permet de bien s’immerger dans le jeu.

Côté gameplay, on pourrait facilement reprocher le côté redondant de la chasse aux monstres, mais là encore c’est le principe du jeu qui ne plaira pas à tout le monde. Pourtant, chaque nouveau combat que l’on doit affronter est une nouvelle épreuve qu’on se plait à accepter et relever (avec plus ou moins de brio). On n’est pas peu fier quand le combat se termine et qu’on est venu à bout de la vermine démoniaque qui peuple les différences parcelles de Toukiden.

Toukiden marque vraiment des points avec son mode coop. C’est bien connu, on est plus fort quand on est plusieurs. Après avoir choisi l’équipement adéquat, qui fera toute la différence lors du combat (c’est le seul moyen d’être à la hauteur de chaque mission), on pourra se lancer dans l’arène en espérant que ses compagnons de baston ne feront pas trop n’importe quoi et ne joueront pas les têtes brulées : ce qui n’est jamais une bonne technique.

Toukiden a su trouver les éléments qui lui permettent de se démarquer de Monster Hunter afin de proposer un jeu attractif, dynamique et fluide et dont la technicité fait toute la différence : une vraie réussite.



> Toukiden, un jeu Koch Media sur PS Vita, le 13 février.




Graphisme : 16/20
Jouabilité : 15/20
Durée de vie : 17/20
Bande son : 16/20
Note générale : 16/20
plus d’infos sur : http://www.toukiden.eu/



Aucun commentaire:

Publier un commentaire