samedi 15 mars 2014

CASTLEVANIA : LORD OF SHADOWS 2 (test)

L’ultime chapitre de Lord of Shadow nous invite à retrouver un Dracula plus charismatique que jamais. La rédac’ a testé Castlevania : Lords of Shadows 2 et te livre son verdict…


Le premier opus de la saga Lord of Shadow nous avait tellement marqués que nous étions sur nos gardes avec la sortie de cette suite. C’est donc méfiant, mais curieux que nous avons découvert Castlevania : Lords of Shadows 2, le nouveau chapitre qui réserve plus d’une surprise.

Dans Castlevania : Lords of Shadows 2, Gabriel Belmont est devenu Dracula et, dans le monde moderne, il n’est pas au meilleur de sa forme. Une condition qui change quand Zobek lui redonne du poil de la bête en lui proposant d’empêcher le retour de Satan contre la promesse d’un repos éternel. Une telle proposition ne pouvait que séduire l’immortel qui finit par accepter le deal.

C’est donc reparti pour un tour dans l’univers de Castlevania afin de découvrir le programme réservé par Mercury Steam. Tout d’abord, changement d’époque et de décors pour la franchise. C’est vrai que l’ambiance de Castlevania : Lords of Shadows 2 en souffre, car on regrette le côté gothique du premier opus qui collait parfaitement à Castlevania. L’univers urbain proposé est déconcertant, mais on comprend le parti pris de donner un souffle nouveau au titre. Cependant, à mesure que l’on progresse, on apprécie ces nouveaux décors et l’on remarque le travail soigné qui a été accompli.

Passé la surprise de la découverte du nouvel univers, on retrouve vite ses marques avec un système de combat que l’on connaît et apprécie. C’est peut-être pour cela que l’on prend de plus en plus de plaisir à mesure que l’on progresse dans Castlevania : Lords of Shadows 2. Pour pimenter la partie, des phases de pseudo infiltration ont été ajoutées, mais elles n’apportent pas grand-chose : se retrouver dans la peau d’un rat ralentit quelque peu l’action.

Alors oui, en oubliant que Castlevania : Lords of Shadows 2 est une suite, on peut apprécier le titre à sa juste valeur. On se retrouve avec un bon jeu divertissant qui tient la route et, finalement, qui propose un univers singulier et soigné, sans oublier une magnifique bande-son et des combats éprouvants : ce n’est déjà pas si mal !

> Un jeu Konami sur PS3 et Xbox, déjà disponible.




Graphisme : 17/20
Jouabilité : 16/20
Durée de vie : 17/20
Bande son : 18/20
Note générale : 17/20



Aucun commentaire:

Publier un commentaire