mercredi 21 février 2018

Shadow of the Colossus (test)

C’est un remake 100% HD de l’un de ses plus grands jeux de Sony. Ancienne et nouvelle générations de gamers vont se frotter aux colosses de Shadow of the Colossus. On a testé le jeu, voici le verdict...

L’HISTOIRE
Pour faire revenir d’entre les morts Momo, sa bienaimée, le jeune Wander pénètre dans les Terres Interdites pour rejoindre un sanctuaire dans lequel Dormin, une entité mystérieuse, l’informe que son souhait sera exaucé à conditions de terrasser seize colosses de pierre. Chevauchant son destrier Agro et armé d’une épée aux pouvoirs magiques, Wander débute son périple…
Note 5/5

L’IMAGE ET LE SON
La renommée de Shadow of the Colossus s’est fait sur le côté atypique du jeu qui ne ressemble à aucun autre. C’est une véritable aventure, une expérience unique, que nous offre le jeu et les graphismes contribuent à nous immerger dans cette histoire prenante. L’image et le son donnent tout son cachet au jeu, la HD respecte parfaitement l’œuvre originale, elle contribue même à la magnifier. Le portage du jeu sur PS3 en 2011 nous avait déjà permis de (re)découvrir ce titre de légende, la sortie sur PS4 lui donne un écrin à la hauteur de la qualité du jeu. Et puis il y a les colosses, ces monstres de pierre qu’il faut vaincre et qui, visuellement, sont très réussis. On en compte seize de tout type, mais malgré leurs différences, il y a une cohérence dans leur look qui s’intègre dans l’ensemble que forme le jeu.
Note 5/5

LE GAMEPLAY
Le gameplay est ce qui rend Shadow of the Colossus singulier. Si tu t’attends à retrouver les mécanismes bien rodés des jeux d’action-aventure, tu vas être surpris, car l’environnement est minimaliste et tu n’auras pas à te frotter aux petits sbires des colosses avant l’affrontement contre un boss de zone. Ici, il y a seize colosses à vaincre, pas un de plus. Dans le même ordre d’idée, le jeu n’est pas un RPG donc l’équipement de départ de Wander sera celui dont il disposera tout au long de l’aventure. Quand on a l’habitude de jouer à ce style de jeu, on est déstabilisé par le gameplay proposé. Il n’y a pas à se torturer les méninges, il faut repérer le colosse pour l’escalader et trouver son point faible, une fois vaincu, il faut passer au suivant.
Note 4/5

L’AVIS GÉNÉRAL
Comme Ico, FlOw ou Journey, Shadow of the Colossus fait partie de ses jeux atypiques qui se démarquent des nombreux titres qui sortent sur console. Pour s’évader, pour se changer les idées et changer des mécaniques parfois trop bien huilés des jeux du genre, il est toujours agréable de se plonger dans un titre qui a un vrai univers créatif.
Note 5/5

Pourquoi on aime le jeu : Parce qu’en jouant sur PS4 Pro, on peut choisir entre deux options graphiques pour adapter le jeu selon ses goûts et la configuration de son matériel.

> Un jeu Sony sur PS4, le 7 février. Précommande le jeu sur le PlayStation Store : http://po.st/PrecoShadowOfTheColossus. (Réalisé avec la version de test fourni gracieusement par Sony Interactive Entertainment Europe)
 [Note de la rédac’ : 19/20]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire